BANNER - L'AMOUR À 15H37

L’AMOUR À 15H37

La précision est de mise dans l’entreprise délicate qu’est celle de concevoir un enfant. Sans crier gare et avec tout autant d’exactitude, l’horloge biologique de la femme se réveille et peu importe sa situation, de l’hyperactive insouciante, à la femme d’affaires accomplie ou à la rêveuse fleur bleue attendant son prince charmant. Quand c’est l’heure, c’est l’heure (de la fécondité) car le nombre d’ovules est compté et attention à la barrière fatidique des 35 ans ! L’état d’urgence est décrété dans L’amour à 15h37 où la future génitrice semble plus déterminée que jamais. Un processus effréné de reproduction se met alors en route. À l’emporte-pièce ou plutôt à l’« emporte-homme » pour commencer puisque le mâle, timide jouvenceau est littéralement arraché du giron de sa mère et entraîné dans une expédition de longue haleine et disons-le de multiples ébats. Lui, la désire ardemment, elle, est rivée sur son test de grossesse à chaque tentative avec ce désir pressant voire obsessionnel d’avoir un bébé. Les voilà jetés à corps perdus dans un ballet à deux et même à trois, car la belle-mère veille au grain et ne sera pas la seule. Tout est réglé comme du papier à musique dans la construction de cette famille, de ce bonheur si proche et si fondamental à leur existence.

 

Auteur(s)
Pierre Notte

Conception et mise en scène
Jean-Claude Cotillard

Avec
Lucas Herault, Jean Pavageau et Frédérique Renda

Décors Charlotte Smoos
Accessoires Monsieur QQ
Costumes Julia Brochier
Lumières David Maul
Son Franck Combe

Tour dates

Demande d’informations